AU QUOTIDIEN LE MONDE, SONNETTE D’ALERTE POUR L’ACTIONNAIRE KRETINSKY

Kretinsky  644x429 - AU QUOTIDIEN LE MONDE, SONNETTE D’ALERTE POUR L’ACTIONNAIRE KRETINSKY
« Traîtres aux intérêts tchèques ». Le 29 mars, le tabloïd Blesk s’en prend aux eurodéputés qui ont voté contre la directive droits d’auteurs. BLESK

On croyait que la signature, en septembre 2018, d’un droit d’agrément demandé par le pôle d’indépendance du « Monde » (société des rédacteurs, des personnels et des lecteurs, actionnaires historiques, par Matthieu Pigasse, le banquier français, patron de Lazard France jusqu’à la fin de l’année, et Xavier Niel (@xavier75), le patron de Free garantirait l’indépendance du quotidien. En effet, cette signature semblait signifier que l’arrivée de l’industriel et homme de médias tchèque Daniel Kretinsky, en possession de 49 % du holding Le Nouveau Monde avec Matthieu Pigasse, garantirait l’indépendance du journal. Or comme le note ses journalistes “C’est un changement radical que tous ceux qui suivent régulièrement le paysage médiatique en République tchèque ont observé. Le site Info.cz est brusquement devenu, depuis le début 2019, un site de commentaires au ton de plus en plus souverainiste et climatosceptique” à l’inverse de la promesse initiale de reportage international et d’analyse faite par les meilleurs spécialistes des questions européennes. Par ailleurs, Jan Palicka, un jeune journaliste du média, est pointé du doigt par Le Monde, notamment pour ses “pratiques controversées” et ses “analyses nationalistes ou anti-environnementalistes dont certaines sont qualifiées de ‘fake news’ par le site de fact-checking Manipulatori.cz“. Enfin, cette radicalisation très à droite du site d’information coïncide avec sa fusion, début 2019, avec un autre site aux “contenus plus tendancieux“, Zdroj.cz. Il se trouve que ce site a été fondé par Radim Ochvat, actuel directeur de la communication du groupe PPF et ancien porte-parole de l’ex-président eurosceptique Vaclav Klaus. Quant au propriétaire, il s’agit de Petr Kellener, première fortune du pays… qui n’est autre que le père de la compagne de Daniel Kretinsky. Le 15 novembre, en publiant son article « Le contesté virage conservateur des médias tchèques de Daniel Kretinsky », @lemonde a tiré la sonnette d’alarme de manière forte pour se faire entendre de son actionnaire important. Sage précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Get Adobe Flash player