LIBÉRATION SUR LE CHEMIN D’UNE NOUVELLE INDÉPENDANCE

Le quotidien Libération en chemin vers une nouvelle et solide indépendance ?

Le 14 mai, une annonce surprise de l’actuel propriétaire a donné l’information sur le transfert du journal du matin né en 1973* dans une Fondation « pour une presse indépendante ». La structure est annoncée comme non cessible, non capitalistique et à but non lucratif. Le groupe Altice Médias, qui possède SFR, BFM-TV et RMC, a en effet vendu Libération pour « un montant équivalent à la dotation faite au fonds ».

La logique de continuité du groupe Altice

La somme devra au moins être égale, certainement supérieure, à la dette de Libération comprise entre 45 et 50 millions d’euros. En effet, malgré un léger rebondissement, le quotidien a encore perdu 8,9 millions d’euros en 2018. Notons qu’une telle dotation ouvre le droit à une réduction d’impôts de 60 % car la nouvelle entité juridique est proche de celle d’une Fondation. D’où peut-être son nom… Le Groupe a une certaine logique de continuité. À l’été 2019, il avait cédé L’Express à Alain Weill… par ailleurs PDG d’Altice Groupe.

Les journalistes s’inquiètent suite à une annonce dont ils n’ont en rien été prévenus avant le comité d’entreprise du 14 mai. Entre autres conséquences, la rédaction devra quitter ses actuels locaux et la taille de la future équipe reste inconnue. Les journalistes connaissent les réductions d’effectifs importantes qui ont frappé l’Express suite à sa vente.

Une initiative proche de celles du Guardian et de Médiapart

Laurent Joffrin, directeur de Libération rejoint le conseil d’administration de la Fondation. Il rappelle qu’Altice France s’est engagé à « doter substantiellement la nouvelle structure » et continuera à abonder financièrement « tant que cela sera nécessaire » avec cette conclusion optimiste « Moralement, éthiquement et journalistiquement, c’est un progrès ». Il ajoute, dans son article publié le jour de l’annonce « La solution du « fonds de dotation », ou de la fondation, déjà adoptée au Royaume-Uni par le Guardian et par quelques titres de la presse française, dont Mediapart (avec à chaque fois des modalités particulières), est souvent celle qui est préconisée par ceux qui réfléchissent à l’indépendance de la presse écrite dans les démocraties ». 

Nous pourrons vérifier si dans quelques mois cette nouvelle fondation par une Fondation représente un mur solide pour l’indépendance et le développement du journal. Libération est un titre historique et essentiel à la presse française.

*Libération a été créé par Jean-Paul Sartre et Serge July. Ces derniers mois Libération a quintuplé ses abonnements numériques aujourd’hui au nombre de 40.000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Get Adobe Flash player