LA ROUE DE LA FORTUNE NE REMPLIT PAS LES URNES

Visiblement, aux États-Unis comme en France, il ne suffit pas de faire l’attraction pour gagner les élections.

Michael Bloomberg, dans sa préparation à la primaire démocrate a mis le paquet pour battre Donald Trump. Plus précisément, il a mis le paquet de dollars sur la table. Et il s’est jeté avec confiance dans l’arène politique. Il était en compagnie de la reine publicité, celle dont on dit qu’elle fait les présidents des « States ».

Le mur de l’argent pleine face pour Bloomberg

Donald Trump a bien réussi avec ses propres deniers. L’ancien maire de New York, propriétaire de Bloomberg LP, importante société de services et d’informations financières a voulu l’imiter.

Allons droit au but : 560 millions de $ (5,5 millions de $ par jour) en affiches, spots publicitaires et annonces presse… pour une défaite cuisante au « Super Mardi » qu’il avait privilégié pour faire la différence sur ses concurrents à la primaire.

La Une et 145.000 ex pour Campion

À Paris, Marcel Campion, le forain à la Grande Roue installée régulièrement sur la place de la Concorde, a cru peut-être le moment venu de faire le paon. Conscient d’être peu connu, il a tenté un coup digne des marchés où il suffit de « taper là » pour faire l’affaire. Il s’est offert un numéro de l’hebdomadaireVSD au sens propre du terme. Non pas pour le sauver d’une économie fragile et probablement fatale, mais pour sa campagne électorale. Qui plus est en portant une écharpe tricolore d’élu comme s’il l’était. Le vrai monde des farces et attrapes.

Ce n’est pas moins de 145.000 exemplaires  de VSDque Marcel Campion achètera avec sa photo en Une où il apparait avec ce rédactionnel : « L’incroyable destin d’un enfant de la balle ». Le prix ? 56.000 euros pour faire la Une. Naturellement, aucun intitulé précisant qu’il s’agit d’une publicité alors que c’en est une de première grandeur ! Une amende de quelques dizaines de milliers d’euros pourrait venir s’ajouter au budget du candidat.

Deux défaites, mais un mince espoir

Et quel est le résultat du candidat Marcel Campion. Il n’a certes pas eu de têtes de listes dans tous les arrondissements, mais la récolte est maigre : 2.229 voix, soit 0,43 % soit environ 25 euros par électeur qui l’ont choisi. Ça fait quelques tours de manège…

Les électeurs ne se sont pas laissés achetés, et on peut se dire que c’est une bonne nouvelle. Restons lucides, pour la présidentielle des États-Unis, Joe Biden et Donald Trump ne vont pas lésiner sur les moyens dans les mois qui viennent.

Information complémentaire : Georges Ghosn, le propriétaire de VSD était tête de liste dans le cinquième arrondissement de Paris pour les élections municipales sur la liste… de Marcel Campion.

16 réflexions sur “LA ROUE DE LA FORTUNE NE REMPLIT PAS LES URNES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Get Adobe Flash player